SOCIONIQUE: les fonctions, types & tests
L'introduction | Fonctions, types & tests | Relations | Changer le langue

Portraits

Modèle A

1 2
4 3
6 5
7 8

Dostoïevski, l'Humaniste

Introverti éthique-intuitif
(rationnel)
INFj

© Texte: I.Weisband, "Matériaux de travail", 1986.
© Portraits: E.Filatova, "La Personnalité dans le miroir socionique", 2001.
© Traduction: A.Akimova, 2002.

Fedor Dostoïevski - l'écrivain russe
("Le Crime et la Punition", "Les Démons", "L'Idiote").

1. Un représentant du regard tranquille intérieur, de la mer imperceptible des sentiments. Le monde de ses sentiments est si fin et riche qu'on n'a pas besoin des preuves verbales d'amour. Même sans paroles il voit qui aime qui et comment, qui a besoin de quelqu'un et qui non. La qualité la plus précieuse est celle de savoir s'adapter aux émotions de l'autrui. Il sait plaindre les autres, décharger la tension émotionnelle, calmer les gens.

2. D'habitude calme et bienveillant, cet homme qui préfère garder le silence et observer dans la compagnie, change complètement au cercle des personnes connues. On ne peut pas dire qu'il est trop timide puisqu'il voit bien quelle attitude ont les autres par rapport à lui et sait comment on peut améliorer cette attitude. Il essaie de soumettre les autres à sa compréhension de ce qui est éthique et ce qui ne l'est pas. Mais il n'impose jamais ses émotions aux autres, partage les émotions de l'autrui. Il montre en quelque sorte la torpeur émotionnelle. Il est sûr que les autres ont besoin de lui quand il est calme, tranquille, paisible. Il veut être une compresse que les autres pourraient appliquer aux blessures.

3. Si on le demande à faire quelque chose, il ne peut pas refuser, c'est pourquoi on l'exploite souvent. Il a besoin d'un dual en se soumettant à qui il pourrait se séparer de l'inutile. Dans les relations avec les gens ses intérêts se limitent par un groupe de personnes bien précis mais dans le monde objectif il s'intéresse absolument à tout : il absorbe tout au niveau de ses intellectualité et capacités. Il est inapte à évaluer la qualité de son travail et le temps perdu. Il ne peut pas séparer ce qui est important de ce qui ne l'est pas. Il sait ce qu'on peut faire mais ne sait pas ce qu'il faut faire. Il ne peut ne pas travailler quand les autres travaillent et continue à travailler quand les autres ne le font plus. Surtout il n'aime pas quand on lui donne un autre travail sans avoir pris en considération celui qui n'est pas encore achevé.

4. Il est critique par rapport à sa propre beauté, sa volonté, son énergie. Il supporte difficilement quand on les désapprouve. Cependant les compliments à ce sujet lui semblent ambigus s'ils ne sont pas dits tête-à-tête, d'un ton doux sans être mis en relief. Il a besoin de la reconnaissance discrète. Il ne peut pas se permettre d' être malpropre.

5. L'action est la meilleure preuve d'amour. Le partenaire garantie les émotions agréables qui sont nécessaire à ce type, par ses raisonnabilité, logique, exigence et son savoir de défendre l'autrui. Il faut n'être pas en retard au rendez-vous, tenir ses promesses, être poli et plein de sollicitude. En fait, on n'a plus besoin d'aucune preuve d'amour ou des divagations à ce sujet. Si le partenaire le plus intelligent explique son point de vue à l'aide des réflexions n'utilisant pas les formulations brèves et catégoriques, Dostoïevski se sent constamment malheureux et mécontent à côté de lui. La plus grande exigence qu'il émet à son partenaire est la fidélité. Il ne pardonne pas l'infidélité.

Votre Dual (le type complémentaire): Sherlock Holmes (le Directeur) (extraverti logique-sensoriel).

Si vous croyez néanmoins que la caractéristique vous ressemble peu, essayez de vous trouver parmi les types voisins :

Par rapport à ce type il semble que je sois plus ménager, plus jaloux, je me renferme moins sur moi-même

ISFj

J'essaie de me conduire justement par rapport aux gens mais on peut croire que je suis trop sec et dur

INTj

Je suis plus sociable ; pour moi il est plus facile de me quereller constamment plutôt que de me sentir seul

ENFj

Si je ne change pas mon ambiance tout le temps, je mourrai de l'ennui

ENFp

En comparaison avec ce type, il m'est plus facile de faire part de mes problèmes aux gens, de manipuler leur humeur

INFp

J'aime recevoir le plaisir de la vie ; c'est mieux qu'être plongé dans mes reflexions

ISFp

Je juge sainement les circonstances et les ennuis probables et j'essaie de m'y adapter d'avance

INTp

Portraits